Ma palette

Du beau bleu de ses yeux qu’on m’annonce éphemère

Du blanc bleuté du lait qui fait de moi sa mère

Du jaune bouton d’or qui repousse mes frontières

Du nacré de ses ongles qui m’agrippent aux viscères

Du rose de ses joues qui devient mon repaire

j’ai fait ma palette

 

Du goût salé des larmes j’ai le ventre qui hurle

De la chaleur du souffle j’ai l’espoir qui renaît

De l’odeur de l’amour je me repais en paix

De ses balbutiements moi

j’ai fait des chansons

Image

photo: Lynsey Stone

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :